Eau-forte et aquatinte de Maxime Maufat. La mer est agitée dans ce paysage marin qui pourrait représenter la côte de Porgastel en Bretagne.
Agenda

Rencontres muséo Bretagne – « Patrimoines et numérique : derrière l’écran ».

[ Illustration : Maxime Maufra, La Vague, 1894, Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, Collection en ligne, Paris Musées ]

Commissariat : Caroline Creton, Julie Pasquer-Jeanne, Manuelle Aquilina

Le cycle est organisé en partenariat avec le Museum d’Histoire naturelle de Nantes et l’Université Catholique de l’Ouest – Bretagne Sud pour le projet DEXCuPat.

Le projet DEXCuPat réunit une équipe pluridisciplinaire qui entend questionner des dispositifs et des expériences, notamment numériques, dans trois institutions culturelles.


Les séances sont accessibles gratuitement à tous et à toutes sur inscription. Cependant, vous pouvez adhérer à l’association pour nous soutenir et soutenir nos actions. L’association Mêtis est en effet une association de loi 1901 entièrement portée par des bénévoles. Pour davantage d’informations sur l’association, sa structure et son financement, n’hésitez pas à consulter la page « Qui sommes-nous ? » et « Comment nous rejoindre ?« .


Programme du cycle

Institutions patrimoniales et entreprises du numérique : quelles collaborations ?

08 novembre 2022, 18h – 20h, Museum d’Histoire naturelle de Nantes

La présence de dispositifs numériques dans les institutions patrimoniales nécessite une collaboration avec des prestataires extérieurs. Cela pose une série de questions : qui sont ces acteurs du numérique ? Au-delà des petites entreprises, comment les GAFAM ou la French Tech approchent-ils le monde des musées ? Quelles sont les formes de contractualisation ? Comment s’organisent ces relations entre prestataires et institutions patrimoniales ? Enfin, quelle place occupent ces intermédiaires dans la réalisation des dispositifs numériques au musée ? 

Animation de la séance :

  • Caroline Creton, chercheuse associée, Université catholique de l’Ouest (Sciences de l’Information et de la Communication / Prefics).
  • Julie Pasquer-Jeanne, maîtresse de conférences, Université catholique de l’Ouest (Sciences de l’Information et de la Communication / Prefics).

Intervenant.e.s :

  • Allison Guiraud, doctorante, Avigon Université (Centre Norbert Elias).
  • Alexandra Dromard, Cheffe du département des publics, Centre des monuments nationaux (Paris).
  • Lydia Labalette, administratrice, responsable du numérique, Château des ducs de Bretagne (Nantes).

Inclusion ou exclusion des publics par le numérique ?

6 décembre 2022, 18h-20h, UCO-BS grand amphi

Il s’agira ici de questionner l’offre de médiation des publics fragilisés dans les lieux culturels à travers le prisme original des chercheurs en informatique autour des interactions des humains avec des systèmes technologiques innovants afin de déconstruire certaines visions classiques de l’inclusion des publics.

Animation de la séance

  • Lauren Thévenin, maîtresse de conférences en Informatique, Université Catholique de l’Ouest – Bretagne Sud.

Intervenant.e.s

  • Olivier Hu, LEIRA – ESTHUA- Université d’Angers.
  • Intervenant.e.s à confirmer

Sources, conservation et transmission, quels apports du numérique ?

24 janvier 2023 – 18h – 20h – Université Catholique de l’Ouest, Campus d’Arradon, Le Vincin, 56610 Arradon

Lors de la mise en place de dispositifs de médiation numériques dans des structures patrimoniales (monuments, musées), des experts issus de disciplines historiques d’une part, et des experts de disciplines liées à l’informatique d’autre part se rencontrent. Nous souhaitons aborder leurs méthodes de travail en commun. En effet les méthodes de travail, bien que très différentes, doivent néanmoins s’ajuster autour des sources afin de produire un contenant technologique et un contenu de nature scientifique. Lors de ces échanges, faits d’ajustements, de négociations, le contenu (les sources historiques) peut être impacté : dans quelle mesure ? Comment cela influence-t-il la médiation ? Cela engendre des questions scientifiques de fond : comment combler les lacunes des sources ? Doit-on préférer certaines sources à d’autres ?

Animation de la séance :

  • Manuelle Aquilina, Histoire contemporaine / Lego / Maitresse de conférences à l’Université catholique de l’Ouest
  • Jean-René Ladurée

Intervenant.e.s :

  • Noélie Blanc-Garin, responsable des expositions au Domaine de Trévarez.
  • Antoine Gros, architecte et enseignant, chercheur associé UMR Modèles et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine du CNRS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s