Ghisleri, Céline

Retrouvez-la aussi :

Avec l’association Voyons voir

Avec son article « persistance rétinienne« .

Avec l’exposition Lara Almarcegui (Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Avec Arts en Résidence.

Avec son interview pour le réseau P-a-c

Biographie

Après des études d’Histoire de l’Art, Céline Ghisleri participe à la réouverture de la Fondation Vasarely à Aix-en-Provence et y exerce les métiers de chargée des publics, puis d’assistante de Xavier Douroux pour les expositions temporaires et la conservation du bâtiment et des œuvres pérennes. À Marseille, elle travaille pour Buy Self Art Club en tant qu’administratrice et entame à cette époque sa collaboration avec Ventilo, l’agenda culturel pour lequel elle couvre l’actualité de l’art contemporain à Marseille et ses environs. En 2011, elle rejoint le Château de Servières pour s’occuper de médiation et des projets en vue des publics, et de la communication, elle est également coordinatrice pour le salon international du dessin contemporain PAREIDOLIE.

Parallèlement, elle assure à partir de 2016 la direction artistique de l’association Voyons voir | art contemporain et territoire pour prendre la direction de l’association en 2020. Elle y développe depuis son arrivée un programme d’actions éducatives sur les territoires où voyons voir organise des résidences. Voyons voir | art contemporain et territoire accompagne des pratiques artistiques actuelles dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur par le développement de résidences d’artistes et de production d’œuvres complétées par des actions de médiation au cœur d’espaces géographiques et sociaux non dédiés à l’art. L’association propose de nouvelles approches des paysages et des savoir-faire en ancrant la création dans son rapport au territoire et au vivant. Indépendamment, elle est l’auteur de textes critiques pour des catalogues et d’autres publications.


Intervention

Art contemporain et projets de territoire

8 juin 2021

Cycle de Rencontres muséo PACA « Le territoire au prisme des musées, des arts et des patrimoines«