Vidéos

Voyage au centre de la thèse n°3: Audrey Doyen.

Doyen, Audrey

[Image : Roussel, Ker-Wavier, La roseraie, vers 1930, Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Collection en ligne, Paris Musées ]

Cette vidéo poursuit la série de vidéo Voyage au centre de la thèse avec la thèse d’Audrey Doyen intitulée « Les relations entre les musées d’ethnographie et les marchés de l’art africain et océanien en France, en Suisse et en Belgique: construire la valeur et s’approprier l’altérité », thèse en ethnologie et en sciences de l’information et de la communication-muséologie de l’Université de Neuchâtel (Suisse) et de l’Université Sorbonne Nouvelle (France) sous la direction de Christian Ghasarian (Université de Neuchâtel) et de François Mairesse (Université Sorbonne Nouvelle), soutenue publiquement le 29 novembre 2018.

Résumé de la thèse

Cette recherche interroge le champ des objets ethnographiques au prisme de leur circulation entre deux médiateurs situés entre leur production et leur réception : les musées d’ethnographie et les marchés de l’art. Aucune recherche scientifique ne s’est jusqu’à maintenant penchée en profondeur sur les relations entretenues entre ces deux intermédiaires dans le champ de l’art africain et océanien, si ce n’est pour décrire ou critiquer le cas précis de la fondation du Musée du quai Branly-Jacques Chirac.

Mobilisant l’anthropologie et la muséologie, ma recherche est basée sur un travail de terrain intensif auprès des galeries, des maisons de ventes aux enchères et des musées en Suisse, en France et en Belgique entre 20013 et 2017. L’analyse, fondamentalement compréhensive, montre les enjeux territoriaux à l’œuvre et souligne l’impact d’une montée de l’événementiel tant du côté des musées que des marchés. Ma recherche dresse un portrait du marché, de son fonctionnement et de ses hiérarchies à l’heure actuelle et propose une typologie des différentes relations et acteurs afin de comprendre le processus de fixation de la valeur des objets. Sur un marché où domine la spéculation et une grande part d’arbitraire, je montre que cette valeur est intimement liée à la maîtrise de l’information. Finalement, l’analyse met en évidence les « prêts-à-penser » et processus développés par l’entier des acteurs du champ pour rationaliser une partie de ces pratiques spéculatives. J’espère souligner dans cette recherche les formes nouvelles de production, d’appropriation, de consommation et de valorisation de l’altérité par notre société aujourd’hui.

Membres du jury de thèse

Karen Brown, Maître de conférences, Université de St-Andrews (rapporteur)

Octave Debary, Professeur des Universités, Université Paris-Descartes

Christian Ghasarian, Professeur, Université de Neuchâtel (co-directeur)

François Mairesse, Professeur des Universités, Université Sorbonne Nouvelle (co-directeur)

Pierre de Maret, Professeur émérite, Université Libre de Bruxelles (rapporteur)

Références

Les références des photos :

  • Vue générale de l’exposition permanente du Pavillon des Sessions, Musée du Louvre
  • Vue du rez-de-chaussée de l’exposition MEN (photographie Alain Germond)
  • Vue de la mezzanine de l’exposition MEN(photographie Alain Germond)
  • Vue de l’exposition permanente du Musée d’ethnographie de Genève (Photographie MEG)
  • Vue de l’exposition de la Fondation Barbier-Muller, Genève
  • Vue du stand de Didier Claes à la Brafa, 2014, photographie officielle.
  • Vue générale de la Brafa, 2015, photographie officielle.
  • Vue du stand de Bernard Dulon à la BRAFA 2016, photographie officielle
  • Vue du bureau de la galerie Bernard Dulon à la Brafa 2016

Note

La thèse est disponible entièrement en openaccess sur le site de la bibliothèque de l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s