Compte rendu de Rencontre

Faire parler les murs ! L’influence du lieu sur l’expérience de visite. Morceaux choisis de l’intervention de Soumaya Gharsallah-Hizem.

Gharsallah-Hizem, Soumaya

[Image : Studio Labirinto, Etude pour un noeud architectonique, perspective,1er janvier 1976, Centre national d’art et de culture George Pompidou ]

La table ronde des Rencontres muséo du 31 octobre 2017 avait pour thème : faire parler les murs ! L’influence du lieu sur l’expérience de visite. Ce qui caractérise le musée est sa spatialité : l’engagement corporel et sensible du visiteur y est inéluctable. Mais dans quelle mesure le lieu conditionne-t-il la façon dont un individu s’approprie sa visite du musée ? Quels éléments influencent réellement l’expérience de visite, la perception et l’appréciation ? Voici quelques extraits de l’intervention de Soumaya Gharsallah Hizem, managing Director à la Kamel Lazaar Foundation, Tunis, Tunisie.

Avec les trois intervenants de cette conférence, nous avons pu réfléchir aux modalités d’expérience du visiteur à travers le lien sensible qu’il crée et entretient avec les œuvres (Marcus Weisen), le lieu et son ambiance (Damien Masson) et les éléments propres au dispositif muséal – scénographie, outils de médiation culturelle, etc.(Soumaya Gharsallah-Hizem). Ces questions ont été abordées à travers la présentation d’exemples et de projets concrets.

Soumaya Gharsallah Hizem a consacré sa thèse de doctorat à l’influence de l’espace sur l’expérience du visiteur. Elle y a développé, à travers l’analyse précise de trois expositions, une réflexion sur la façon dont l’espace d’une exposition construit une narration, et sur les modalités de transmission de cette trame discursive aux visiteurs. Elle a ensuite mis en application ses résultats dans son travail avec la fondation Kamel Lazaar Foundation (Tunis, Tunisie), notamment à travers le développement d’une application permettant une visite guidée aux jeunes visiteurs.

Elle nous a présenté ces différents éléments lors de la Rencontre muséo du 31 octobre 2017. En voici quelques extraits.

soumaya

« Le musée est situé dans un environnement, ça peut être le quartier, la ville, tout environnement géographique. Un musée peut être constitué de plusieurs enveloppes, lorsqu’il est composé de plusieurs bâtiments. Dans cette enveloppe on va trouver les séquences, ce sont les salles d’exposition. Ces espaces sont emboîtés, comme des boîtes gigognes, qui permettent de passer d’un niveau spatial à un autre, et ces niveaux spatiaux correspondent aux niveaux de construction de la signification. »

pptsoumaya3
pptsoumaya4

Présentation du guide de visite numérique mis en place il y a 4 ans au musée national du Bardo

Avec ses trois parcours (mosaïque,découverte et junior), « ce guide est venu pallier un manque de médiation ».

Soumaya3

« On voulait, à travers cette visite, montrer à la fois les objets et l’espace. Le choix des lieux de passage était donc très très important. L’idée était de montrer les espaces phares du musée, pas seulement les objets. »

Pour aller plus loin : 

GHARSALLAH, Soumaya. (2008). Le rôle de l’espace dans le musée et dans l’exposition : analyse du processus communicationnel et signifiant, Thèse en muséologie, médiation, patrimoine et en Sciences de l’Information et de la Communication, sous la direction de Jean Davallon et Catherine Saouter, Université du Québec à Montréal et université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s